Droit de la Famille : Divorce-PACS-Concubinage-Patrimoine

L’expertise du cabinet LMC Partenaires en droit de la famille

        • L’écoute, la disponibilité et réactivité en vue de mettre en œuvre des solutions protectrices et rassurantes,

        • Une anticipation efficace des problématiques en vue de les résoudre, de manière négociée ou contentieuse tout en préservant les intérêts des enfants et de la famille

        • Une connaissance approfondie des Juges, Experts médico-psychologiques, Enquêteurs sociaux et Notaires, liée à une pratique de près de 15 ans en droit de la famille.

Nous vous assistons dans le cadre d’une procédure de divorce à mettre en œuvre, amiable ou contentieuse devant le Juge aux Affaires Familiales, en privilégiant préalablement la médiation.

  Naturellement, nous sommes en mesure de vous aider pour liquider votre régime matrimonial (Communauté, Séparation de biens, Participation aux Acquêts, Communauté Universelle), ou votre indivision en présence de couples non mariés ou pacsés.  

N° de téléphone LMC Partenaires : 01 30 21 18 92
OU
Demandez un devis gratuit

Questions fréquentes

Je veux entamer une procédure de divorce, est-ce que je peux quitter le domicile sans risque ?

Non. Ce départ serait constitutif d’une faute qualifiée d’abandon de domicile conjugal. Il est recommandé de faire signer un écrit à votre conjoint pour recueillir son accord et destiner à déterminer les domiciles de chacun.

Je veux négocier avec mon conjoint les conditions de notre rupture, est-ce risqué de le faire par mail ou par écrit ?

Oui. Un écrit échangé entre vous peut être utilisé à mauvais escient par votre conjoint en cas de désaccord. Il est préférable de conserver un caractère confidentiel à vos échanges.

Dans le cadre d’une séparation conjugale, j’ai été victime de violences physiques, que faire ?

Déplacez-vous chez votre médecin traitant pour faire constater d’éventuelles lésions, puis muni de ce certificat, déplacez-vous au commissariat pour déposer une plainte pénale. Les Officiers de police vous demanderont d’aller aux UMJ (unité Médico-judiciaire) ou vous serez à nouveau examiné par un médecin qui vous prescrira ou non un arrêt de travail.  
Voir toutes les questionsEn savoir plus

Nos Succès