Liberté religieuse au travail - Restrictions du rapport Badinter

Liberté religieuse au travail - Restrictions du rapport Badinter

Le 25 janvier 2016, l'ancien Garde des Sceaux, Robert BADINTER a rendu son rapport au Premier ministre Manuel VALLS en y introduisant les principes essentiels sur lesquels le nouveau Code du travail devra

NetPilote création de site internet comité d'entreprise experts en sites dynamiques.

dimanche 24 janvier 2021

Le 25 janvier 2016, l'ancien Garde des Sceaux, Robert BADINTER a rendu son rapport au Premier ministre Manuel VALLS en y introduisant les principes...

Lundi 22 février 2016

Le 25 janvier 2016, l'ancien Garde des Sceaux, Robert BADINTER a rendu son rapport au Premier ministre Manuel VALLS en y introduisant les "principes essentiels" sur lesquels le nouveau Code du travail devra s'appuyer à la fin de l'année 2017.

Ce rapport comprend 61 articles, dont l'un prévoit de réformer la liberté religieuse du salarié sur son lieu de travail.

En effet, l'article 6 du rapport dispose que "La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaitre de restrictions que si elles sont justifiées par l'exercice d'autres libertés et de droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l'entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché".

Cette disposition fait écho à l'article L 1121-1 du Code du Travail qui consacre le droit au respect des droits et libertés dans l'entreprise en prévoyant que “nul ne peut apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives de restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché.

 

 liberté religieuse au travail : les fondements

La justification de ces restrictions se fonde sur les nécessités du bon fonctionnement de l'entreprise qui peut être appréhendée par divers exemples jurisprudentiels antérieurs à ce rapport (tel qu'une demande de renoncement à certains usages religieux en raison de l'obligation de sécurité ou encore la sanction du refus d'un salarié de serrer la main à une femme en raison de la perturbation que cela pourrait créer au sein d'un service).

Mais l'article 6 du rapport Badinter va au-delà de ces restrictions en précisant que leur justification peut ne plus porter sur la nature de la tâche que doit accomplir le salarié mais sur l'exercice d'autres libertés et droits fondamentaux.

Dès lors, les limites que l'employeur a la faculté d'imposer à son salarié en termes de manifestation de ses convictions religieuses n'a plus pour fondement juridique l'exécution de sa prestation de travail par le salarié mais le respect de droits et libertés consacrées par des textes supra-législatifs.

La commission Badinter semble ainsi donner une place au principe de laïcité dans le Code du Travail ce qui constituerait une réelle nouveauté en droit social car ce principe ne s’applique pas dans le domaine privé alors même que les services publics sont soumis à ce principe de neutralité.

Néanmoins, l'employeur devra continuer à tolérer les pratiques religieuses de ses salariés en possédant uniquement la faculté d'y astreindre certaines limites qui seront soumises à interprétation jurisprudentielle : si la liberté religieuse se heurte à la liberté d'expression à partir de quel niveau le juge sanctionnera-t-il, ou non, la restriction apportée par l'employeur? Le respect de quelle liberté fondamentale prévaudra-t-il davantage sur un autre?

Il existe ainsi une certaine marge d’interprétation qui, on l'espère, ne sera pas synonyme d'insécurité juridique (car cela irait à l'encontre de la réforme du Code du travail qui se voudrait moins complexe) tout comme l'article 9 du rapport Badinter (relatif à la conciliation entre vie professionnelle et vie de famille) en raison "du champ d'interprétation considérable" qui sera laissé à la jurisprudence concernant ces deux principes du droit du travail.

Cet article 6 du rapport sur le sujet de la religion ne fait que reprendre les dispositions de l’article L 1121-1 du Code du Travail tout en apportant des précisions sur les restrictions qui peuvent être apportées à ces questions religieuses conformément au droit de l'Union européenne.

Cette ouverture sur la confrontation des libertés, repose essentiellement sur l'affaire Eweida et autres contre Royaume-Uni , rendu par la Cour européenne des droits de l'homme le 15 janvier 2013. La CEDH avait été saisie par quatre salariés qui avaient été sanctionnés, par leurs employeurs respectifs, pour avoir porté une croix chrétienne sur leur lieu de travail ou pour avoir refusé de s'acquitter de certaines tâches dont ils considéraient qu'elles revenaient à reconnaitre l'homosexualité.

La Cour avait estimé que "la liberté de religion garantie par l'article 9 de la Convention implique la liberté de manifester sa religion, y compris sur le lieu de travail". Toutefois, lorsque "la pratique religieuse d'un individu empiète sur les droits d'autrui, elle peut faire l'objet de restrictions".

L'article 6 du rapport Badinter semble donc s'être fortement inspiré, pour partie, de cette solution. Il reste à voir comment celle-ci s’appliquera et comment les restrictions liées à la confrontation de l’exercice de plusieurs libertés seront appréciées par les juges.

 

Florence MERCADE-CHOQUET

Avocate Associée du cabinet LMC Partenaires

LMC Partenaires

En bref !

20/01/2021 + Le divorce accéléré grâce à la réforme?
A compter du 1er janvier 2021, de nouvelles dispositions légales sont entrées en vigueur concernant les divorces introduits postérieurement à cette...
03/12/2020 + Télétravail l'Accord National Interprofessionnel du 26 Novembre 2020
Le 26 novembre 2020 le patronat (MEDEF, CPME et U2P) et trois syndicats (CFDT, FO, CFTC) ont conclu un projet de nouvel Accord National...
01/10/2020 + Avocat Divorce à Montigny-le-Bretonneux - Avocats LMC
Au sein du cabinet d’avocats LMC Partenaires à Montigny-le-Bretonneux, l’avocat en charge de votre demande de divorce sera à votre écoute et vous...
23/09/2020 + Les impayés en entreprise, comment les gérer ?
Crise économique et impayés en entreprise, comment les gérer ? La crise sanitaire a fait quasiment doubler le nombre de factures impayées mettant la...
10/08/2020 + Comment annuler un testament fait chez le notaire ?
Lors d'une succession, on distingue les testaments authentiques rédigés devant notaire, des testaments olographes. Comment annuler un testament fait...
12/12/2016 - Faux et usage de faux à l’occasion de la cession de titres d’une société ?
Une adversaire contestait avoir apposé sa signature sur des ordres de mouvements de titres d’une société, remettant ainsi en cause la cession de ses...
11/12/2016 - Mise en œuvre des garanties d’actif et de passif suite à la cession d’une Entreprise
Dans deux arrêts rendus respectivement par les Cours d’Appel de Versailles et Paris, nous avons gagné dans des affaires dans lesquelles était remis...
10/12/2016 - Partage successoral
Par jugement rendu le 31 mai 2016 le TGI de VERSAILLES, a décidé de faire application de deux testaments olographes et authentiques dans le cadre...
28/07/2016 - Précisions sur l'obligation de reclassement des salariés inaptes
Par un arrêt du 31 mars 2016 publié au bulletin (n° de pourvoi 14-28314), la chambre sociale de la Cour de cassation est venue préciser les modalités...
25/07/2016 - L'impact de l' économie collaborative sur le droit du travail !
Si bon nombre de juristes pensaient que la reconnaissance par la chambre sociale de la qualité de «salarié» aux participants d’une émission de...
21/07/2016 - Définition du compte personnel de prévention de la pénibilité
Institué par la loi n° 2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant l’avenir et la justice du système de retraites, le compte personnel de...
19/07/2016 - Le délit d'entrave redéfini par la loi MACRON
L'Article 262 de la loi MACRON du 6 Aout 2015 amoindrit le risque d'emprisonnement pour le délit d'entrave aux institutions représentatives du...
15/07/2016 - Loi Macron : la nouvelle justice prud'homale est arrivée et entre en vigueur le 1er août 2016
La loi n°2015-990 du 6 août 2015 (dite Loi MACRON) et le décret n°2016-660 du 20 mai 2016 ont réformé de manière profonde la justice prud'homale. En...
23/06/2016 - La haute protection rattachée aux marques de renommée
Par un arrêt du 12 avril 2016 (n°14-29414), la chambre commerciale de la Cour de cassation est venue rappeler la protection particulière dont...
20/06/2016 - Divorce par consentement mutuel sans juge : une bonne idée ?
Le divorce des chiffres qui marquent.   Tel est apparemment le constat de Jean-Jacques Urvoas, qui se plaît visiblement à rappeler que, en 2014,...
15/06/2016 - Le statut d'hébergeur de Google et son service AdWords consolidé
Les dispositions légales relatives au régime de responsabilité des hébergeurs en ligne constituent un terreau relativement fertile de contentieux en...
13/06/2016 - Préjudice écologique, indemnisation en cas de faute caractérisée
Par un arrêt du 22 mars 2016 (n°13-87.650), la chambre criminelle de la Cour de cassation a précisé les modalités d'indemnisation d'un préjudice de...
09/06/2016 - Procès du dentiste de Château-Chinon : explications de l'affaire
Ce mardi 8 mars 2016 s'est ouvert le procès de Jacobus Marinus Van Nierop devant le tribunal correctionnel de Nevers. Surnommé le dentiste de...
06/06/2016 - Procédure de recouvrement des petites créances pour les TPE et PME
La loi n°2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, dite loi Macron, a introduit une procédure...
02/06/2016 - Transiger avec l'URSSAF, c'est possible !
A l'occasion de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 a été introduite la possibilité pour les entreprises de négocier avec l'URSSAF...
COVID-19 ]
Accueil ] [ Le Cabinet ] [ Entreprises ] [ Particuliers ] [ Formations ] [ Honoraires ] [ Nos succès ] [ Actualités ] [ Contact ]
Accueil ]
LMC Partenaires
6 rue Jean-Pierre Timbaud
Immeuble Le Campus
78180 Montigny le Bretonneux
FRANCE
telephone formation IT+33 (0)1 30 21 18 92
contacter formateur par mailmail@lmcpartenaires.fr