Quand le droit de grève se transforme en abus !

Quand le droit de grève se transforme en abus !

Si vous avez la force nous avons le droit, telle pourrait être la maxime du présent conflit opposant une majorité des syndicats-salariés à l'entrée en vigueur de la Loi Travail. Aux mouvements de grève se succèdent désormais le blocage des raffineries et

NetPilote création de site internet comité d'entreprise experts en sites dynamiques.

vendredi 24 mai 2019

Si vous avez la force nous avons le droit, telle pourrait être la maxime du présent conflit opposant une majorité des syndicats-salariés à l'entrée...

Mardi 31 mai 2016

Si vous avez la force nous avons le droit, telle pourrait être la maxime du présent conflit opposant une majorité des syndicats-salariés à l'entrée en vigueur de la Loi Travail. Aux mouvements de grève se succèdent désormais le blocage des raffineries et des dépôts de carburant créant ainsi une nouvelle forme de protestation. Mais cette évolution dans l'exercice du droit de grève n'est pas sans conséquence puisqu'elle implique nécessairement une nouvelle appréciation juridique qui, en l'espèce, semble revêtir la forme d'un abus de droit.

La frontière entre une grève licite et un abus du droit de grève restant relativement floue et ténue, une description de ce droit quant à ses caractéristiques et ses limites semblent nécessaire.

 

Droit de grève un principe majeur :

 

Erigé en liberté fondamentale par le Préambule de la Constitution de 1946 et prévu par les dispositions du Code du travail, le droit de grève apparaît comme un principe primordial reconnu à tous les salariés. Cependant, l'absence de réglementation de ce droit par la Constitution et l'abondance des contentieux relatifs à son exercice ont progressivement menés la jurisprudence à fixer un cadre juridique précis de son application et ainsi de le définir comme étant une cessation collective et concertée du travail en vue d'appuyer des revendications professionnelles.

Cette définition nous mène au constat, selon lequel, la grève suppose tout d'abord une cessation de travail n'étant pas limitée dans le temps. Cependant cette absence de restriction temporelle est  compensée par la nécessité que cet arrêt de travail soit collectif, c'est-à-dire qu'il doit concerner un ensemble de salariés, sans pour autant être unanime. Ainsi, même si une grève affecte  une minorité de salariés, elle revêt néanmoins un caractère collectif.

Mais encore faut-il que cette cessation soit concertée et qu'elle implique une volonté commune des salariés d'agir tout au long du mouvement afin d'être conforme aux exigences posées par la définition jurisprudentielle du droit de grève, même si cette concertation n'est pas soumise à un formalisme puisqu'aucun texte ne l'impose.

A cette seconde condition s'ajoute une qualification délicate: celle des revendications professionnelles. En effet, la qualification de mouvement de grève suppose l'existence d'une revendication portant sur les droits reconnus aux salariés. La difficulté d'appréciation de cette ultime condition repose sur l'amalgame qui est souvent effectué avec la notion de grève politique : si dans les deux cas il existe bien une contestation, les revendications sont différentes en ce qu'une grève politique permet d'affirmer une position politique et se rattache par conséquent à un usage abusif du droit de grève. Néanmoins, la distinction entre la grève professionnelle et la grève politique peut parfois s'avérer artificielle et démontre à quel point la frontière entre l'exercice du droit de grève et son abus demeure ténue : ainsi à travers sa jurisprudence la Cour de cassation a reconnu  un caractère professionnel à des grèves nationales au motif que les revendications étaient étroitement liées aux préoccupations quotidiennes des salariés au sein de l'entreprise.

 

Définition de l'abus du droit de grève :

 

Finalement c'est notamment à travers un arrêt du 4 novembre 1992 que la Haute juridiction judiciaire précisera quelle est la définition de l'abus du droit grève, lui attribuant ainsi une limite: "ce n'est qu'au cas où la grève entraîne la désorganisation de l'entreprise qu'elle dégénère en abus» (Cass. soc., 4 novembre 1992 ; n°90-41.899, Bull.civ. V, n°529). Mais qu'est ce qu'une désorganisation de l'entreprise ?

La jurisprudence en droit social refuse d'attribuer à cette notion une interprétation extensive et considère qu'elle doit être entendue comme étant une véritable mise en péril de l'existence de l'entreprise de manière manifeste et anormale. Mais cette mise en péril ne doit en aucun cas être assimilée à une désorganisation de la production, celle-ci n'étant que la conséquence normale de la limitation de la durée du travail du fait de la grève, sauf à compromettre l'existence de l'entreprise.

 

Le blocage des raffineries et des dépôts de carburant est-il abusif ?

 

En l'espèce cette action est exercée par un ensemble de salariés qui ont une volonté commune et concertée de revendiquer leurs préoccupations quant aux conséquences que la Loi Travail aura sur leurs conditions professionnelles : les critères de définition de la grève sont donc remplis.

En revanche, si le droit de grève est collectif, son exercice est quant à lui individuel et nul ne serait être contraint à faire grève : ainsi le regroupement de salariés grévistes devant les entrées des raffineries et dépôts de carburant afin de bloquer l'accès aux salariés non-grévistes (dénommé piquet de grève) devient un abus dès lors qu'il entraîne la désorganisation de l'entreprise et qu'il entrave la liberté du travail.

Cette seconde condition en tant que critère de l'abus du droit de grève repose sur le principe, selon lequel le blocage de l'accès au lieu de travail peut, dans certaines circonstances, troubler l'ordre public et vise nécessairement à paralyser l'activité de l'entreprise tout en portant atteinte à la liberté de circulation des personnes et des biens pour une durée indéterminée, ce qui ne correspond pas à la définition sticto sensu de la grève.

L'Organisation internationale  du travail (ayant pour vocation de promouvoir les droits au travail et de renforcer le dialogue social dans le domaine du travail à l'échelle internationale) avait rappelé ce principe en l'an 2000 dans un document portant exclusivement sur les principes du droit de grève, et affirmé que « lorsque le piquet de grève s'accompagne de violences ou d'entraves à la liberté du travail par contrainte exercée sur les non-grévistes [...] il peut être considéré comme une action illégitime».

La situation actuelle, si elle perdure et si les blocages de raffineries persistent pourraient amener les entreprises impactées par ces abus à saisir la justice.

LMC Partenaires

En bref !

06/05/2019 + L’article 1226 du Code Civil et la prise d’acte de la rupture du contrat de travail
La prise d’acte de la rupture du contrat de travail est un mode spécifique de rupture du contrat de travail ne répondant pas aux mêmes règles de...
18/04/2019 + Appréciation du caractère disproportionné du cautionnement
Appréciation du caractère disproportionné du cautionnement : Le Cabinet LMC PARTENAIRES obtient l’inopposabilité d’une caution donnée par un...
14/04/2019 + Elaboration d'un accord d'entreprise sur le télétravail
Le 5 avril dernier LMC Partenaires a proposé une formation sur 'l'élaboration d'un accord d'entreprise sur le télétravail' lors des après-midis du...
09/04/2019 + L’audit social dans le cadre de la reprise d’une entreprise n’est pas qu’une fable
LE REPRENEUR ET L’INSPECTEUR (DU TRAVAIL) : La raison du plus fort est toujours la meilleure - L’audit social dans le cadre de la reprise d’une...
04/04/2019 + L'inconventionnalité du barème rejetée par le Conseil des Prud'hommes
Le Conseil des Prud’hommes de Paris, Section Commerce, rejette le 27/12/2019 l’inconventionnalité du barème d'indemnité pour licenciement sans cause...
30/06/2015 - avocats Voisins Le Bretonneux (78960)
Avocats à Voisins Le Bretonneux (Yvelines) Le Cabinet LMC Partenaires, cabinet d’avocats Voisins Le Bretonneux (78960) a été crée en 1994 et...
26/06/2015 - Quels recours en cas de pension alimentaire impayée ?
24/06/2015 - Garde à vue et accès au dossier
L’accès au dossier pendant une garde à vue   L’absence d’accès à l’intégralité des pièces du dossier par l’avocat...
24/06/2015 - Contrôles d’identité au faciès et sanction contre l’Etat
Contrôles d’identité au faciès et sanction    C’est une première, la Cour d’Appel de Paris a sanctionné l’Etat...
18/06/2015 - La suppression des impôts en 2017 ?
  Les impôts sont ils supprimés en 2017 ? Le gouvernement vient d’annoncer que l’année 2017 serait une année blanche en impôts et...
17/06/2015 - Information du consommateur et Allergies
Prévenir le consommateur contre les Allergies A compter du 1er juillet 2015, le consommateur devra être informé de l’existence des substances...
17/06/2015 - Credit immobilier et Assurance
Information de l’emprunteur immobilier sur l’assurance A compter du 1er octobre 2015, le prêteur devra remettre à l’emprunteur...
15/06/2015 - Droit social
Le Conseil d’Etat renvoie au Conseil constitutionnel une question prioritaire de constitutionnalité relative aux dispositions de la loi sur...
15/06/2015 - Droit du travail
Constitue un avertissement disciplinaire, lcliquer ici pour aller sur le site de lmcpartenairesa lettre de l'employeur l'informant que son absence...
15/06/2015 - Droit du travail
S’il a connaissance de l’origine professionnelle de l’inaptitude d’un salarié, l’employeur doit consulter les délégués...
15/06/2015 - Droit du travail
Même autorisé par l'inspecteur du travail, le licenciement pour inaptitude physique d'un salarié protégé peut être annulé par le juge prud'homal si...
15/06/2015 - Droit du travail- indemnité
L’indemnité accordée par le juge à un délégué du personnel licencié sans autorisation de l’inspecteur du travail et qui ne demande pas sa...
15/06/2015 - Droit du travail
L'employeur doit reprendre le versement de la rémunération du salarié qui n'est ni reclassé ni licencié un mois après avoir été déclaré inapte. Mais...
15/06/2015 - Droit du travail
L'employeur qui accueille des salariés détachés temporairement par une entreprise non établie en France doit annexer au registre unique personnel les...
15/06/2015 - Droit du travail Européen
La Cour de cassation renvoie à la Cour de justice de l'Union européenne la question de savoir si le refus par une salariée d'ôter un voile islamique...
Accueil ] [ Le Cabinet ] [ Entreprises ] [ Particuliers ] [ Formations ] [ Honoraires ] [ Nos succès ] [ Actualités ] [ Contact ]
Accueil ]
LMC Partenaires
6 rue Jean-Pierre Timbaud
Immeuble Le Campus
78180 Montigny le Bretonneux
FRANCE
telephone formation IT+33 (0)1 30 21 18 92
contacter formateur par mailmail@lmcpartenaires.fr