Déclaration d'insaisissabilité fragilisée, une aubaine pour le liquidateur judiciaire

Déclaration d'insaisissabilité fragilisée, une aubaine pour le liquidateur judiciaire

La chambre commerciale de la Cour de cassation a, par un arrêt de revirement du 15 novembre 2016 (pourvoi n°14-26.287), donné au liquidateur judiciaire qualité pour agir en contestation de la régularité des mesures de publicité de la déclaration d'insaisi

NetPilote création de site internet comité d'entreprise experts en sites dynamiques.

vendredi 24 mai 2019

La chambre commerciale de la Cour de cassation a, par un arrêt de revirement du 15 novembre 2016 (pourvoi n°14-26.287), donné au liquidateur...

Lundi 6 février 2017

La chambre commerciale de la Cour de cassation a, par un arrêt de revirement du 15 novembre 2016 (pourvoi n°14-26.287), donné au liquidateur judiciaire qualité pour agir en contestation de la régularité des mesures de publicité de la déclaration d'insaisissabilité.

Cet arrêt mérite qu'on s'y attarde.  Mais avant, LMC Partenaires fait un bref rappel sur la déclaration d'insaisissabilité s'impose.

 

Déclaration d'insaisissabilité : un mécanisme de protection du patrimoine immobilier

 

La déclaration d'insaisissabilité est un moyen permettant aux entrepreneurs individuels, commerçants, artisans, professionnels libéraux, exploitants agricoles ou encore autœntrepreneurs, de mettre leur patrimoine à l'abri d'éventuelles saisies de créanciers professionnels. Cette déclaration est sans effet à l'égard des créanciers dont la créance n'a aucun lien avec l'activité professionnelle du déclarant.

Tout le patrimoine immobilier de l'entrepreneur individuel peut faire l'objet d'une déclaration d'insaisissabilité, y compris les biens ne constituant pas la résidence principale du déclarant, à l'exception des biens affectés à son usage professionnel.

La déclaration est effectuée à peine de nullité par acte notarié.

Cette protection, particulièrement importante en cas de difficultés de l'entrepreneur aboutissant à l'ouverture d'une procédure collective, est soumise à des règles d'opposabilité aux créanciers strictes. La déclaration est ainsi soumise à une double publicité:

  • Auprès des services de la publicité foncière du lieu de situation de l'immeuble ;
  • Au sein du registre dans lequel l'entrepreneur est immatriculé (Registre du commerce et des sociétés, Répertoire des métiers etc.) ou au sein d'un journal d'annonces légales si l'entrepreneur n'est pas immatriculé ;

C'est justement à propos de l'opposabilité de la déclaration d'insaisissabilité dans le cadre d'une procédure collective que l'arrêt du 15 novembre 2016 présente un intérêt certain.

 

La faculté de contester la régularité de la publicité : une extension des pouvoirs du liquidateur judiciaire

 

Par un arrêt rendu le 28 juin 2011 (pourvoi n°10-15.482) la chambre commerciale de la Cour de cassation avait posé le principe selon lequel le liquidateur judiciaire était dans l'impossibilité de procéder à la saisie-vente d'un immeuble ayant fait l'objet d'une déclaration d'insaisissabilité, si cette dernière n'était pas opposable à l'ensemble des créanciers.

En effet, la déclaration d'insaisissabilité n'est opposable qu'aux créanciers dont la créance est née postérieurement à sa publication.

De ce fait, si au jour de la procédure de liquidation judiciaire évoluent ensemble des créanciers ayant le droit de saisir l'immeuble parce que la déclaration leur est inopposable et des créanciers à qui la déclaration est opposable, le liquidateur judiciaire ne peut saisir le bien pour procéder ensuite à sa vente forcée.

De la sorte, l'opposabilité de la déclaration d'insaisissabilité dépend essentiellement de la régularité de sa publicité.

Tout naturellement, la doctrine majoritaire estimait que le liquidateur judiciaire avait la qualité pour agir en contestation de la régularité de la publicité.

Pour autant, un arrêt de la chambre commerciale du 13 mars 2012 (pouvoir n°11-15.438) était venu mettre un terme à ces affirmations, en précisant que le liquidateur judiciaire n'avait pas la qualité pour contester la régularité de la publicité d'une déclaration d'insaisissabilité.

Sans revenir sur les raisons qui avaient poussé la chambre commerciale à poser un tel arrêt aux élans des liquidateurs judiciaires, il convient de relever qu'une partie des théoriciens en la matière se sont érigés contre cette solution.

Les Hauts magistrats viennent de revoir leur copie. Par un arrêt rendu le 15 novembre 2016, la chambre commerciale est revenue sur sa décision et a affirmé que:

 

"la déclaration d'insaisissabilité n'étant opposable à la liquidation judiciaire que si elle a fait l'objet d'une publicité régulière, le liquidateur qui a qualité pour agir au nom et dans l'intérêt collectif des créanciers, est recevable à en contester la régularité à l'appui d'une demande tendant à reconstituer le gage commun des créanciers ».

 

Il en résulte que désormais le liquidateur judiciaire pourra soulever l'irrégularité de la publicité de la déclaration d'insaisissabilité afin de la rendre inopposable aux créanciers. Cela lui permettra de procéder à la saisie-vente de l'immeuble concerné, le bien réintégrant le gage commun des créanciers.

En conclusion, cette solution est dangereuse pour l'ensemble des entrepreneurs ayant procédé à une déclaration d'insaisissabilité. Il conviendra d'être extrêmement attentif au respect des formalités de publicité obligatoires.

Cette solution a toutefois une portée plus limitée depuis la loi n°2015-990 du 6 août 2015, dite MACRON, qui rend insaisissable de plein droit, sans formalités, l'immeuble lieu de résidence principale de l'entrepreneur (articles L526-1 et s. du Code de commerce).

Ces nouvelles dispositions ne sont toutefois applicables qu'aux créanciers dont la créance est née postérieurement à la date d'entrée en vigueur de la loi, soit le 8 août 2016.

Le risque demeure par ailleurs pour les autres biens composant le patrimoine immobilier de l'entrepreneur.

 

LMC Partenaires

En bref !

06/05/2019 + L’article 1226 du Code Civil et la prise d’acte de la rupture du contrat de travail
La prise d’acte de la rupture du contrat de travail est un mode spécifique de rupture du contrat de travail ne répondant pas aux mêmes règles de...
18/04/2019 + Appréciation du caractère disproportionné du cautionnement
Appréciation du caractère disproportionné du cautionnement : Le Cabinet LMC PARTENAIRES obtient l’inopposabilité d’une caution donnée par un...
14/04/2019 + Elaboration d'un accord d'entreprise sur le télétravail
Le 5 avril dernier LMC Partenaires a proposé une formation sur 'l'élaboration d'un accord d'entreprise sur le télétravail' lors des après-midis du...
09/04/2019 + L’audit social dans le cadre de la reprise d’une entreprise n’est pas qu’une fable
LE REPRENEUR ET L’INSPECTEUR (DU TRAVAIL) : La raison du plus fort est toujours la meilleure - L’audit social dans le cadre de la reprise d’une...
04/04/2019 + L'inconventionnalité du barème rejetée par le Conseil des Prud'hommes
Le Conseil des Prud’hommes de Paris, Section Commerce, rejette le 27/12/2019 l’inconventionnalité du barème d'indemnité pour licenciement sans cause...
30/03/2019 - Licenciement fondé sur des faits de vol : le pénal s'impose
Licenciement fondé sur des faits de vol et relaxe du salarié devant les juridictions pénales : le pénal s’impose.
24/03/2019 - Barème Macron : vous aviez dit prévisibilité et sécurisation ?
Le barème Macron fixe un barème d'indemnisation pour les licenciements sans cause réelle et sérieuse pour que les employeurs connaissent par avance...
18/03/2019 - Voitures de fonction : quelles sont les règles en matière de droit pénal ?
L'utilisation d'un véhicule de service ou de voitures de fonction est soumise à plusieurs règles. Une question sur le droit pénal des affaires et du...
13/03/2019 - Intérêts économiques du monde du cinéma contre présomption d’innocence : le libéralisme gagne
« Grace à Dieu », le nouveau long-métrage de François Ozon qui s’intéresse au silence qui entoure les actes pédophiles dans l’Eglise catholique est...
07/03/2019 - Les conditions du licenciement pour faute grave lors d’un arrêt pour accident du travail
Le salarié est protégé en cas de maladie professionnelle ou d’accident du travail qui ne permettent pas le licenciement sauf si l’employeur justifie...
02/03/2019 - Voiture de société ou de fonction, tout n’est pas permis !
L’utilisation d’un véhicule de fonction ou d’un véhicule de société pour effectuer des prestations de covoiturage comporte des risques, notamment...
26/02/2019 - Excès de vitesse par l’utilisation du véhicule de fonction : les dirigeants d'entreprise sont prévenus
La Cour de Cassation attire désormais l’attention des responsables d’entreprise sur les conséquences d'une non dénonciation des infractions d’excès...
22/02/2019 - LMC partenaires, cabinet d'avocats (78) spécialisé en droit du travail propose des formations
Expert dans le domaine du droit du travail, le cabinet LMC Partenaires situé à Saint Quentin-en-Yvelines propose des formations sur l'actualité...
16/02/2019 - Droit de rétractation entre professionnels : une décision bienvenue pour les petits entrepreneurs.
La cour de cassation vient de rendre un arret portant sur la délimitation des règles relatives aux contrats hors établissements.
12/02/2019 - Une justice plus fluide, lisible et efficace grâce à la transformation numérique
En 2022 la totalité des démarches administratives seront numérisées. Pour atteindre cet objectif le ministère de la justice s'est engagé dans une...
07/02/2019 - Les après-midis social du MEDEF Yvelines
Les actualités sociales jurisprudentielles présentées aux après-midis du MEDEF par les avocats de LMC Partenaires
30/11/2018 - Requalification en contrat de travail pour un coursier auto-entrepreneur
La Cour de Cassation vient de rendre le 28 novembre 2018 (17-20.079), un premier arrêt relatif à une demande de requalification d'un contrat...
14/11/2018 - Absentéisme au travail : LMC partenaires vous invite à débattre!
"Comment limiter l'absentéisme dans vos entreprises ? » Voici la question autour de laquelle LMC Partenaires va débattre durant un petit déjeuner...
30/10/2018 - OFFRE D’EMPLOI : COLLABORATEUR (TRICE) URGENT
Pour un contrat de collaboration à durée indéterminée à temps plein en DROIT DU TRAVAIL Activités : conseil et contentieux individuels et collectifs...
30/10/2018 - OFFRE D’EMPLOI : COLLABORATEUR (TRICE) URGENT
Pour un contrat de collaboration à durée indéterminée à temps plein en DROIT DES AFFAIRES, DROIT IMMOBILIER,CONSTRUCTION Activités : Conseil et...
Accueil ] [ Le Cabinet ] [ Entreprises ] [ Particuliers ] [ Formations ] [ Honoraires ] [ Nos succès ] [ Actualités ] [ Contact ]
Accueil ]
LMC Partenaires
6 rue Jean-Pierre Timbaud
Immeuble Le Campus
78180 Montigny le Bretonneux
FRANCE
telephone formation IT+33 (0)1 30 21 18 92
contacter formateur par mailmail@lmcpartenaires.fr