Procédure collective et poursuite des contrats en cours : rappel à l'ordre du liquidateur mauvais payeur

Procédure collective et poursuite des contrats en cours : rappel à l'ordre du liquidateur mauvais payeur

La poursuite des contrats en cours est un sujet sans fin, concernant tant le débiteur que ses créanciers, dans le cadre des procédures collectives. Les organes de la procédure collective ont un pouvoir assez important en cette matière, qui implique par un

NetPilote création de site internet comité d'entreprise experts en sites dynamiques.

mercredi 18 septembre 2019

La poursuite des contrats en cours est un sujet sans fin, concernant tant le débiteur que ses créanciers, dans le cadre des procédures collectives....

Jeudi 18 mai 2017

La poursuite des contrats en cours est un sujet sans fin, concernant tant le débiteur que ses créanciers, dans le cadre des procédures collectives. Les organes de la procédure collective ont un pouvoir assez important en cette matière, qui implique par un effet de miroir certaines obligations ayant des conséquences sur lesdits contrats.

Dans un arrêt rendu le 8 mars 2017 la chambre commerciale de la Cour de cassation (Com. 8 mars 2017, n°15-21.937) est venue rappeler à un liquidateur judiciaire l'une des trois hypothèses où ces contrats en cours sont résiliés de plein droit.

Résiliation de plein droit des contrats en cours : trois hypothèses

En application de l'article L641-11-1 III du Code de commerce, solution transposable au redressement et à la sauvegarde judiciaire, les contrats en cours sont résiliés de plein droit dans trois hypothèses :

 

  • Après une mise en demeure du liquidateur de prendre parti sur la poursuite du contrat adressée par le cocontractant, restée pendant plus d'un mois sans réponse. Ce délai peut être raccourci ou rallongé par le juge-commissaire, dans la limite de deux mois ;
  • En l'absence de paiement de la prestation contractuelle par le liquidateur et à défaut d'accord du cocontractant de poursuivre les relations contractuelles ;
  • Lorsque la prestation du débiteur en procédure collective porte sur le paiement d'une somme d'argent, le contrat sera résilié de plein droit au jour où le cocontractant est informé de la décision du liquidateur de ne pas poursuivre le contrat;

Dans l'arrêt présenté, le juge-commissaire d'une procédure de liquidation judiciaire d'une société exploitante d'une carrière avait constaté la résiliation de plein droit d'un contrat de foretage et d'un contrat de bail pour non-paiement des loyers et redevances après avoir été saisi par le cocontractant lésé.

Le liquidateur de la société avait alors contesté cette décision en soulevant qu'il n'avait jamais été mis en demeure de prendre parti sur la poursuite des contrats et qu'à défaut d'avoir été mis en demeure de prendre position, les contrats ne pouvaient être résiliés de plein droit.

 

Le rappel de droit de la Cour de cassation au liquidateur

 

La Cour n'a pas manqué de sanctionner cette interprétation des textes par le liquidateur. Elle rappelle ainsi que la résiliation d'un contrat de plein droit suppose que soit le liquidateur ait été silencieux face à une mise en demeure de prendre parti, soit ait opté expressément ou tacitement pour la continuation du contrat. Dans ce dernier cas, aucune mise en demeure du liquidateur n'est requise.

En l'espèce, le liquidateur qui déclarait même dans ses conclusions entendre poursuivre le contrat, avait ainsi opté tacitement pour la continuation du contrat. De ce fait, le défaut de paiement des loyers et des redevances entraînait de plein droit la résiliation des deux contrats poursuivis. Aucune mise en demeure n'est alors nécessaire.

 

En résumé...

En résumé, le contrat avec une société en cours lors de l'ouverture d'une procédure de sauvegarde, redressement ou liquidation judiciaire peut être poursuivi soit par option expresse ou tacite de l'administrateur ou du liquidateur judiciaire. Le cocontractant du débiteur placé sous une telle procédure collective, peut également mettre en demeure l'administrateur ou le liquidateur de se prononcer sur la poursuite du contrat. A défaut de réponse dans le délai d'un mois, le contrat sera résilié de plein droit comme précisé précédemment.

Si le contrat est poursuivi et que l'administrateur ou le liquidateur ne paye pas les prestations fournies au titre au contrat en cours poursuivi, le juge-commissaire pourra alors prononcer la résiliation de plein droit.

L'assistance par un avocat afin d'opter pour la meilleure stratégie dans ce type de situation apparaît comme essentielle.

 

 

LMC Partenaires

En bref !

28/07/2019 + Succession entre époux : avocats spécialisés en Droit des successions à Montigny
Les Avocats spécialisés en droit des successions de LMC Partenaires à Montigny vous conseilleront sur la succession entre époux et vous...
23/07/2019 + Le barème d'indemnisation validé par la Cour
Avis de l’Assemblée plénière de la Cour de cassation du 17 juillet 2019. La mesure phare de la réforme du droit du travail, le barème d'indemnisation...
19/07/2019 + Comment contester un testament ? Avocats en Droit des Successions Montigny le Bretonneux
Comment contester un testament ? Faîtes appel à des avocats spécialisés en Droit des Successions à Montigny dans les Yvelines qui vous aideront si...
12/07/2019 + Créer une entreprise avec le conseil d'avocats en droit des entreprises
SQY Cub vous accompagne pour créer une entreprise avec le conseil d'avocats spécialisés en droit des entreprises qui interviennent toutes les...
03/07/2019 + lettre de licenciement et précision des motifs Droit du travail
Une lettre de licenciement et précision des motifs. Il est nécessaire de motiver la lettre de licenciement et de préciser les circonstances des...
06/02/2015 - Salariés protégés
Le salarié protégé partant volontairement à la retraite dans un contexte de harcèlement moral peut obtenir la requalification de la rupture en...
06/02/2015 - Elections professionnelles et relations collectives
La décision d’un salarié de ne pas figurer sur la liste de candidats d’un syndicat s’impose à ce dernier qui doit retirer le...
06/02/2015 - conventions individuelles de forfait - Durée du travail
Les conventions individuelles de forfait conclues en application de l’article 8.4.2 de la convention collective nationale du notariat sont...
06/02/2015 - Licenciement économique
Critères d’ordre des licenciements : pour la cour administrative d’appel de Versailles, en cas de licenciement avec PSE,...
06/02/2015 - Licenciement pour cause personnelle
Le salarié soutenant que le pli reçu ne contenait pas sa lettre de licenciement doit le prouver devant le juge. (Cass soc. 5 novembre 2014 n°...
05/02/2015 - Faute grave du dirigeant
Le défaut de performance ne constitue pas à lui seul une faute grave du dirigeant. Il en va différemment si les mauvais résultats s'accompagnent d'un...
05/02/2015 - Prime de partage des bénéfices au profit des salariés (Loi 2014-1554 du 22/12/2014)
A compter du 1er janvier 2015, les sociétés employant au moins 50 salariés n'auront …
05/02/2015 - Les allégements apportés aux règles de création et de fonctionnement des Sociétés (Loi 2014-1545 du 20/12/2014)
Enregistrement des statuts : la loi nouvelle supprime à compter du 1er juillet 2015 l'obligation faite aux fondateurs d'une société…
05/02/2015 - De nouvelles mesures de simplification et de sécurisation en droit des sociétés (Ord. 2014-863 du 31/07/2014)
L’interdiction pour une EURL d’avoir pour associé unique une autre EURL (C. com. art. L 223-5) est supprimée…
05/02/2015 - Nouveautés issues de la Loi 2014-856 du 31/07/2014 dite « loi Hamon » et Décret 2014-1254 du 28/10/2014)
Les dispositions de l'article 18 de la loi prévoient que les salariés de sociétés commerciales de moins de 250 salariés devront…
04/02/2015 - Dissolution judiciaire
Un associé est recevable à agir en dissolution d'une société pour juste motif quand bien même il serait à l'origine de la mésentente, cette...
04/02/2015 - Rémunération du dirigeant de SAS
La rémunération du dirigeant d'une SAS n'est pas soumise au contrôle des conventions réglementées lorsque les statuts prévoient…
04/02/2015 - Associé et régime de communauté de biens
Les parts sociales non négociables acquises par un époux commun en biens pendant le mariage n’entrent en communauté que pour leur...
04/02/2015 - Evaluation des actions d'un associé de SAS exclu
En cas d'exclusion d'un associé d'une SAS, le prix de rachat de ses actions est fixé, dans le silence des statuts, à la date…
04/02/2015 - Responsabilité d'une société mère envers les salariés de sa filiale
Une société mère engage sa responsabilité envers les salariés de sa filiale si les décisions qu'elle a prises pour…
Accueil ] [ Le Cabinet ] [ Entreprises ] [ Particuliers ] [ Formations ] [ Honoraires ] [ Nos succès ] [ Actualités ] [ Contact ]
Accueil ]
LMC Partenaires
6 rue Jean-Pierre Timbaud
Immeuble Le Campus
78180 Montigny le Bretonneux
FRANCE
telephone formation IT+33 (0)1 30 21 18 92
contacter formateur par mailmail@lmcpartenaires.fr