Procédure collective et poursuite des contrats en cours : rappel à l'ordre du liquidateur mauvais payeur

Procédure collective et poursuite des contrats en cours : rappel à l'ordre du liquidateur mauvais payeur

La poursuite des contrats en cours est un sujet sans fin, concernant tant le débiteur que ses créanciers, dans le cadre des procédures collectives. Les organes de la procédure collective ont un pouvoir assez important en cette matière, qui implique par un

NetPilote création de site internet comité d'entreprise experts en sites dynamiques.

jeudi 28 janvier 2021

La poursuite des contrats en cours est un sujet sans fin, concernant tant le débiteur que ses créanciers, dans le cadre des procédures collectives....

Jeudi 18 mai 2017

La poursuite des contrats en cours est un sujet sans fin, concernant tant le débiteur que ses créanciers, dans le cadre des procédures collectives. Les organes de la procédure collective ont un pouvoir assez important en cette matière, qui implique par un effet de miroir certaines obligations ayant des conséquences sur lesdits contrats.

Dans un arrêt rendu le 8 mars 2017 la chambre commerciale de la Cour de cassation (Com. 8 mars 2017, n°15-21.937) est venue rappeler à un liquidateur judiciaire l'une des trois hypothèses où ces contrats en cours sont résiliés de plein droit.

Résiliation de plein droit des contrats en cours : trois hypothèses

En application de l'article L641-11-1 III du Code de commerce, solution transposable au redressement et à la sauvegarde judiciaire, les contrats en cours sont résiliés de plein droit dans trois hypothèses :

 

  • Après une mise en demeure du liquidateur de prendre parti sur la poursuite du contrat adressée par le cocontractant, restée pendant plus d'un mois sans réponse. Ce délai peut être raccourci ou rallongé par le juge-commissaire, dans la limite de deux mois ;
  • En l'absence de paiement de la prestation contractuelle par le liquidateur et à défaut d'accord du cocontractant de poursuivre les relations contractuelles ;
  • Lorsque la prestation du débiteur en procédure collective porte sur le paiement d'une somme d'argent, le contrat sera résilié de plein droit au jour où le cocontractant est informé de la décision du liquidateur de ne pas poursuivre le contrat;

Dans l'arrêt présenté, le juge-commissaire d'une procédure de liquidation judiciaire d'une société exploitante d'une carrière avait constaté la résiliation de plein droit d'un contrat de foretage et d'un contrat de bail pour non-paiement des loyers et redevances après avoir été saisi par le cocontractant lésé.

Le liquidateur de la société avait alors contesté cette décision en soulevant qu'il n'avait jamais été mis en demeure de prendre parti sur la poursuite des contrats et qu'à défaut d'avoir été mis en demeure de prendre position, les contrats ne pouvaient être résiliés de plein droit.

 

Le rappel de droit de la Cour de cassation au liquidateur

 

La Cour n'a pas manqué de sanctionner cette interprétation des textes par le liquidateur. Elle rappelle ainsi que la résiliation d'un contrat de plein droit suppose que soit le liquidateur ait été silencieux face à une mise en demeure de prendre parti, soit ait opté expressément ou tacitement pour la continuation du contrat. Dans ce dernier cas, aucune mise en demeure du liquidateur n'est requise.

En l'espèce, le liquidateur qui déclarait même dans ses conclusions entendre poursuivre le contrat, avait ainsi opté tacitement pour la continuation du contrat. De ce fait, le défaut de paiement des loyers et des redevances entraînait de plein droit la résiliation des deux contrats poursuivis. Aucune mise en demeure n'est alors nécessaire.

 

En résumé...

En résumé, le contrat avec une société en cours lors de l'ouverture d'une procédure de sauvegarde, redressement ou liquidation judiciaire peut être poursuivi soit par option expresse ou tacite de l'administrateur ou du liquidateur judiciaire. Le cocontractant du débiteur placé sous une telle procédure collective, peut également mettre en demeure l'administrateur ou le liquidateur de se prononcer sur la poursuite du contrat. A défaut de réponse dans le délai d'un mois, le contrat sera résilié de plein droit comme précisé précédemment.

Si le contrat est poursuivi et que l'administrateur ou le liquidateur ne paye pas les prestations fournies au titre au contrat en cours poursuivi, le juge-commissaire pourra alors prononcer la résiliation de plein droit.

L'assistance par un avocat afin d'opter pour la meilleure stratégie dans ce type de situation apparaît comme essentielle.

 

 

LMC Partenaires

En bref !

20/01/2021 + Le divorce accéléré grâce à la réforme?
A compter du 1er janvier 2021, de nouvelles dispositions légales sont entrées en vigueur concernant les divorces introduits postérieurement à cette...
03/12/2020 + Télétravail l'Accord National Interprofessionnel du 26 Novembre 2020
Le 26 novembre 2020 le patronat (MEDEF, CPME et U2P) et trois syndicats (CFDT, FO, CFTC) ont conclu un projet de nouvel Accord National...
01/10/2020 + Avocat Divorce à Montigny-le-Bretonneux - Avocats LMC
Au sein du cabinet d’avocats LMC Partenaires à Montigny-le-Bretonneux, l’avocat en charge de votre demande de divorce sera à votre écoute et vous...
23/09/2020 + Les impayés en entreprise, comment les gérer ?
Crise économique et impayés en entreprise, comment les gérer ? La crise sanitaire a fait quasiment doubler le nombre de factures impayées mettant la...
10/08/2020 + Comment annuler un testament fait chez le notaire ?
Lors d'une succession, on distingue les testaments authentiques rédigés devant notaire, des testaments olographes. Comment annuler un testament fait...
24/04/2015 - Clause de non-concurrence - Droit social
Clause de non-concurrence : un salarié dispensé de l'exécution de son préavis est en droit de prétendre dès son départ effectif de l'entreprise au...
15/04/2015 - Responsabilité du notaire et efficacité de son acte
Ni la déclaration d’ouverture du chantier ni l’existence d’une garantie financière d’achèvement ne dispensent le Notaire de...
15/04/2015 - Obligation de délivrance du vendeur d’un produit complexe
Le Vendeur d’un produit complexe, en l’espèce une machine-outil, s’est dispensé de la mettre en route. Il a manqué à son obligation...
07/04/2015 - Banque et Finances de l’Entreprise
Ne constitue pas une ouverture de crédit, une simple tolérance de la Banque. Ainsi, une banque qui laisse quelques mois fonctionner le compte de son...
07/04/2015 - Les créances de l’indivision entre époux divorcés naissent au prononcé du divorce
La créance d’un ex-époux au titre de l’occupation d’un immeuble indivis après le divorce par son ex-conjoint nait du fait de cette...
07/04/2015 - Contrats et clause pénale
Une clause d’un contrat de prestations de services qui prévoit qu’en cas de résiliation anticipée, le client doit payer...
29/03/2015 - Responsabilité du dirigeant pour insuffisance d’actif : déclaration de cessation de paiement
Le fait d’oublier d’effectuer une déclaration de cessation des paiements dans le délai légal, est susceptible de constituer une faute de...
29/03/2015 - Est-il licite de sonoriser un local de garde à vue pour obtenir des preuves ?
Au cours d’une mesure de garde à vue, le placement, durant des périodes de repos séparant les auditions, de deux personnes, retenues dans des...
25/03/2015 - Fichier national des interdits de gérer : publication du décret
La loi du 22 mars 2012 (2012-387) à créé le fichier national des interdits de gérer afin de lutter contre les fraudes, de prévenir la commission des...
25/03/2015 - Cautionnement disproportionné : portée de la décharge de la caution
La Cour de Cassation par arrêt de la Chambre Mixte du 2 février 2015 n°13.13.709, précise pour la première fois la portée de l’article L341-4...
18/03/2015 - Droit social
Un juge saisi d'un cumul de demandes d'indemnisation au titre de la discrimination et du harcèlement moral peut condamner l'employeur à verser...
18/03/2015 - Droit social
La Cour de cassation se prononce sur l'articulation de la rupture conventionnelle et du licenciement disciplinaire. Il en résulte les trois principes...
18/03/2015 - Droit social
Si elle résulte d'une simple négligence de l'employeur et non d'un refus de ce dernier, l'absence de visite médicale d'embauche ne justifie pas la...
11/03/2015 - Detournement par un salarié de données professsionnelles et abus de confiance
Un salarié avait capté sans autorisation un très grand nombre de fichiers numériques confidentiels au moyen de 13 clés USB (9824 fichiers) et de...
11/03/2015 - Attention aux clauses abusives dans les contrats de fournisseurs de services de réseaux sociaux
Le 7 novembre 2014, la Commission des Clauses Abusives, a émis une nouvelle recommandation concernant cette fois les contrats de service de...
COVID-19 ]
Accueil ] [ Le Cabinet ] [ Entreprises ] [ Particuliers ] [ Formations ] [ Honoraires ] [ Nos succès ] [ Actualités ] [ Contact ]
Accueil ]
LMC Partenaires
6 rue Jean-Pierre Timbaud
Immeuble Le Campus
78180 Montigny le Bretonneux
FRANCE
telephone formation IT+33 (0)1 30 21 18 92
contacter formateur par mailmail@lmcpartenaires.fr