Annulation d'élection de Délégué du Personnel pour manquement aux règles de parité

Annulation d'élection de Délégué du Personnel pour manquement aux règles de parité

Les conséquences de l’annulation de l’élection d’un Délégué du Personnel pour manquement aux règles de la parité. Tribunal d’Instance de VERSAILLES, jugement du 17 octobre 2017, n° RG 11-17-000783.

NetPilote création de site internet comité d'entreprise experts en sites dynamiques.

jeudi 1er octobre 2020

Les conséquences de l’annulation de l’élection d’un Délégué du Personnel pour manquement aux règles de la parité. Tribunal d’Instance de VERSAILLES,...

Mardi 27 février 2018

Les conséquences de l’annulation de l’élection d’un Délégué du Personnel pour manquement aux règles de la parité

Tribunal d’Instance de VERSAILLES, jugement du 17 octobre 2017, n° RG 11-17-000783

La question posée au Tribunal et à laquelle il a clairement répondu était celle de la conséquence de l’annulation de l’élection d’un Délégué du Personnel, pour manquement aux règles de la parité.

Est-il nécessaire d’organiser de nouvelles élections ? Le candidat succédant en nombre de voix doit-il être proclamé élu en lieu et place du candidat dont l’élection a été annulée ?

 

L’élection de Délégués du Personnel avait été organisée au sein de la société dans le cadre d’une DUP.

Après proclamation des résultats, un Syndicat avait sollicité du Tribunal d’Instance l’annulation de l’élection d’un DP d’une liste concurrente au motif que la liste sur laquelle celui-ci s’était présenté ne respectait pas les exigences de parité homme/femme (article L. 2314-24-1 du Code du travail).

Le Syndicat sollicitait en outre la proclamation de l’élection de son candidat, succédant immédiatement en nombre de voix, inscrit, lui, sur liste respectant les dispositions règlementaires et légales.

La société s’y est opposée en invoquant les dispositions de l’article L. 2314-7 du Code du travail :

« Des élections partielles sont organisées à l’initiative de l’employeur si un collège électoral n’est plus représenté ou si le nombre des délégués titulaires est réduit de moitié ou plus.

Ces dispositions ne sont pas applicables lorsque ces événements interviennent moins de six mois avant le terme du mandat des délégués du personnel ou lorsqu’ils sont la conséquence de l’annulation de l’élection de délégués du personnel prononcée par le juge en application des deux derniers alinéas de l’article L. 2314-25. »

Elle a opposé également un jugement en date du 23 février 2017 du Tribunal d’Instance de CHATEAUROUX lequel a jugé :

« En conséquence, en application des dispositions de l’article L. 2314-25 du code du travail, il convient d’ordonner l’annulation de l’élection de Monsieur Olivier T. et de Monsieur Arnaud M. en qualité de membre suppléant de la délégation unique parmi le collège « cadres ».

Il convient de préciser que compte tenu des dispositions de l’article L. 2314-7, cette annulation ne donne pas lieu à l’organisation de nouvelles élections partielles. »

 

Le Tribunal d’Instance de VERSAILLES a jugé « qu’en l’espèce il n’y a pas lieu à nouvelle élection ni a fortiori à substitution d’élu ». Il ne s’est ainsi trouvé aucun pouvoir à proclamer au lieu et place l’élection d’un nouveau DP.

En effet, l’article L. 2314-7 du Code du travail prévoit comme seul moyen de pourvoir un collège incomplet, de nouvelles élections. Il exclut cette possibilité-là dans le cas où cette situation est née de l’annulation d’élection pour manquement aux règles de la parité.

L’objectif est donc dans ce cas très précis de laisser les choses en l’état. Les institutions représentatives du personnel ne doivent pas être perturbées dans leur fonctionnement parce qu’une liste n’aurait pas respecté la règle de la représentation équilibrée des hommes et des femmes sur ses listes.

Le Syndicat avait trouvé comme moyen de contournement la proclamation en lieu et place.

Le Tribunal d’Instance n’a pas été dupe et s’y est opposé, respectant ainsi l’objectif affiché par l’article L. 2314-7 du Code du travail.

La Cour de cassation a confirmé cette analyse, tout récemment, dans deux arrêts du 14 février 2018 (n° 17-40.068, n° 17-40.076) :

“Et attendu, d’autre part, que la question posée ne présente pas un caractère sérieux en ce qu’il est permis au législateur d’adopter des dispositions revêtant un caractère contraignant tendant à rendre effectif l’égal accès des hommes et des femmes à des responsabilités sociales et professionnelles ; que l’annulation de l’élection d’un certain nombre d’élus du sexe surreprésenté en violation de l’obligation de représentation équilibrée des hommes et des femmes, au regard de leur part respective dans l’effectif de l’entreprise, est proportionnée à l’objectif recherché par la loi et ne méconnaît pas les principes constitutionnels invoqués ;”

“Et attendu, enfin, que la question posée ne présente pas un caractère sérieux en ce qu’il est permis au législateur d’adopter des dispositions revêtant un caractère contraignant tendant à rendre effectif l’égal accès des hommes et des femmes à des responsabilités sociales et professionnelles ; que l’annulation de l’élection du ou des élus dont le positionnement sur la liste de candidats ne respecte pas l’obligation d’alternance entre les hommes et les femmes laissant ainsi leur siège vacant est proportionnée à l’objectif recherché par la loi et ne méconnaît pas les principes constitutionnels invoqués ;”

Jugement Tribunal d’Instance de VERSAILLES du 17 octobre 2017

En bref !

23/09/2020 + Les impayés en entreprise, comment les gérer ?
Crise économique et impayés en entreprise, comment les gérer ? La crise sanitaire a fait quasiment doubler le nombre de factures impayées mettant la...
10/08/2020 + Comment annuler un testament fait chez le notaire ?
Lors d'une succession, on distingue les testaments authentiques rédigés devant notaire, des testaments olographes. Comment annuler un testament fait...
29/06/2020 + Avocat en Droit du Travail à Montigny-le-Bretonneux
Le cabinet d’avocats LMC Partenaires à Montigny-le-Bretonneux regroupe des avocats en droit du travail qui accompagnent les entreprises dans...
14/05/2020 + Collecte de données personnelles par les employeurs rappels de la CNIL
Dans la perspective du déconfinement suite à la crise sanitaire de coronavirus COVID-19, la CNIL rappelle quelques principes concernant la collecte...
11/05/2020 + Contrat de travail les impacts des mesures COVID-19
Les avocats du cabinet LMC Partenaires vous expliquent les impacts des dernières mesures liés à la crise sanitaire du coronavirus COVID-19, sur le...
18/02/2016 - Emergence de la cybercriminalité des enjeux majeurs
La cybercriminalité est une menace dont chacun doit saisir la mesure.   Cybercriminalité : l'apparition de menaces inédites trop souvent...
17/02/2016 - République numérique le projet de loi
Le projet de loi pour une République numérique, porté par la secrétaire d'Etat Axelle Lemaire et le ministre de l'économie Emmanuel Macron, a été...
15/02/2016 - Lutte contre la criminalité organisée et son financement renforcée
Une énième loi antiterroriste, signe de l'installation durable d'un régime d'exception dangereux. L'avant-projet de loi du 23 décembre 2015...
10/02/2016 - Un rétablissement de l'équilibre contractuel en matière de baux commerciaux
Définition de la clause d'indexation des baux commerciaux La clause d'indexation relative à un bail commercial, dite clause « d'échelle mobile »,...
19/01/2016 - LMC Partenaires dans le SQY MAG de janvier 2016 !
Florence Mercadé-Choquet et Aurélie Segonne-Morand, avocates associées au sein du cabinet LMC Partenaires, ont fait l’objet d’une...
23/12/2015 - Le cas Jacqueline Sauvage : vers une légitime défense différée ?
Jacqueline Sauvage a été condamnée par la cour d’assises de Blois à dix ans de prison pour avoir tué son mari, qui l’a battait et abusait...
21/10/2015 - Emission économique : les freins à l’embauche – Retrouvez l’intervention de Florence Mercadé-Choquet
https://lmcpartenaires.fr
23/09/2015 - Mentions nouvelles dans les CGV
L’information des consommateurs dans les CGV La loi du 17 mars 2014 dite loi Hamon, a imposé aux vendeurs d’inscrire l’existence et...
31/08/2015 - On parle de LMC Partenaires
Embaucher un réfugié : point de vue des patrons et de Florence Mercadé-Choquet...
10/07/2015 - Avocats Saint-Quentin-en-Yvelines
mpliqué dans la vie économique et sociale du département des Yvelines, notre cabinet d’avocat organise des conférences sur des thèmes juridiques,...
03/07/2015 - Recul de l’ICC et bail commercial
  Le recul de l’ICC, près de 1% sur un an L'Indice du coût de la construction (ICC) est un indice de prix de production dans le secteur de la...
03/07/2015 - Construction, prise de possession ne vaut pas réception
Construction et réception : La prise de possession ne vaut pas réception Doit être réputée non écrite la clause insérée dans un contrat de...
24/06/2015 - Garde à vue et accès au dossier
L’accès au dossier pendant une garde à vue   L’absence d’accès à l’intégralité des pièces du dossier par l’avocat...
24/06/2015 - Contrôles d’identité au faciès et sanction contre l’Etat
Contrôles d’identité au faciès et sanction    C’est une première, la Cour d’Appel de Paris a sanctionné l’Etat...
18/06/2015 - La suppression des impôts en 2017 ?
  Les impôts sont ils supprimés en 2017 ? Le gouvernement vient d’annoncer que l’année 2017 serait une année blanche en impôts et...
COVID-19 ]
Accueil ] [ Le Cabinet ] [ Entreprises ] [ Particuliers ] [ Formations ] [ Honoraires ] [ Nos succès ] [ Actualités ] [ Contact ]
Accueil ]
LMC Partenaires
6 rue Jean-Pierre Timbaud
Immeuble Le Campus
78180 Montigny le Bretonneux
FRANCE
telephone formation IT+33 (0)1 30 21 18 92
contacter formateur par mailmail@lmcpartenaires.fr