Annulation d'élection de Délégué du Personnel pour manquement aux règles de parité

Annulation d'élection de Délégué du Personnel pour manquement aux règles de parité

Les conséquences de l’annulation de l’élection d’un Délégué du Personnel pour manquement aux règles de la parité. Tribunal d’Instance de VERSAILLES, jugement du 17 octobre 2017, n° RG 11-17-000783.

NetPilote création de site internet comité d'entreprise experts en sites dynamiques.

jeudi 2 juillet 2020

Les conséquences de l’annulation de l’élection d’un Délégué du Personnel pour manquement aux règles de la parité. Tribunal d’Instance de VERSAILLES,...

Mardi 27 février 2018

Les conséquences de l’annulation de l’élection d’un Délégué du Personnel pour manquement aux règles de la parité

Tribunal d’Instance de VERSAILLES, jugement du 17 octobre 2017, n° RG 11-17-000783

La question posée au Tribunal et à laquelle il a clairement répondu était celle de la conséquence de l’annulation de l’élection d’un Délégué du Personnel, pour manquement aux règles de la parité.

Est-il nécessaire d’organiser de nouvelles élections ? Le candidat succédant en nombre de voix doit-il être proclamé élu en lieu et place du candidat dont l’élection a été annulée ?

 

L’élection de Délégués du Personnel avait été organisée au sein de la société dans le cadre d’une DUP.

Après proclamation des résultats, un Syndicat avait sollicité du Tribunal d’Instance l’annulation de l’élection d’un DP d’une liste concurrente au motif que la liste sur laquelle celui-ci s’était présenté ne respectait pas les exigences de parité homme/femme (article L. 2314-24-1 du Code du travail).

Le Syndicat sollicitait en outre la proclamation de l’élection de son candidat, succédant immédiatement en nombre de voix, inscrit, lui, sur liste respectant les dispositions règlementaires et légales.

La société s’y est opposée en invoquant les dispositions de l’article L. 2314-7 du Code du travail :

« Des élections partielles sont organisées à l’initiative de l’employeur si un collège électoral n’est plus représenté ou si le nombre des délégués titulaires est réduit de moitié ou plus.

Ces dispositions ne sont pas applicables lorsque ces événements interviennent moins de six mois avant le terme du mandat des délégués du personnel ou lorsqu’ils sont la conséquence de l’annulation de l’élection de délégués du personnel prononcée par le juge en application des deux derniers alinéas de l’article L. 2314-25. »

Elle a opposé également un jugement en date du 23 février 2017 du Tribunal d’Instance de CHATEAUROUX lequel a jugé :

« En conséquence, en application des dispositions de l’article L. 2314-25 du code du travail, il convient d’ordonner l’annulation de l’élection de Monsieur Olivier T. et de Monsieur Arnaud M. en qualité de membre suppléant de la délégation unique parmi le collège « cadres ».

Il convient de préciser que compte tenu des dispositions de l’article L. 2314-7, cette annulation ne donne pas lieu à l’organisation de nouvelles élections partielles. »

 

Le Tribunal d’Instance de VERSAILLES a jugé « qu’en l’espèce il n’y a pas lieu à nouvelle élection ni a fortiori à substitution d’élu ». Il ne s’est ainsi trouvé aucun pouvoir à proclamer au lieu et place l’élection d’un nouveau DP.

En effet, l’article L. 2314-7 du Code du travail prévoit comme seul moyen de pourvoir un collège incomplet, de nouvelles élections. Il exclut cette possibilité-là dans le cas où cette situation est née de l’annulation d’élection pour manquement aux règles de la parité.

L’objectif est donc dans ce cas très précis de laisser les choses en l’état. Les institutions représentatives du personnel ne doivent pas être perturbées dans leur fonctionnement parce qu’une liste n’aurait pas respecté la règle de la représentation équilibrée des hommes et des femmes sur ses listes.

Le Syndicat avait trouvé comme moyen de contournement la proclamation en lieu et place.

Le Tribunal d’Instance n’a pas été dupe et s’y est opposé, respectant ainsi l’objectif affiché par l’article L. 2314-7 du Code du travail.

La Cour de cassation a confirmé cette analyse, tout récemment, dans deux arrêts du 14 février 2018 (n° 17-40.068, n° 17-40.076) :

“Et attendu, d’autre part, que la question posée ne présente pas un caractère sérieux en ce qu’il est permis au législateur d’adopter des dispositions revêtant un caractère contraignant tendant à rendre effectif l’égal accès des hommes et des femmes à des responsabilités sociales et professionnelles ; que l’annulation de l’élection d’un certain nombre d’élus du sexe surreprésenté en violation de l’obligation de représentation équilibrée des hommes et des femmes, au regard de leur part respective dans l’effectif de l’entreprise, est proportionnée à l’objectif recherché par la loi et ne méconnaît pas les principes constitutionnels invoqués ;”

“Et attendu, enfin, que la question posée ne présente pas un caractère sérieux en ce qu’il est permis au législateur d’adopter des dispositions revêtant un caractère contraignant tendant à rendre effectif l’égal accès des hommes et des femmes à des responsabilités sociales et professionnelles ; que l’annulation de l’élection du ou des élus dont le positionnement sur la liste de candidats ne respecte pas l’obligation d’alternance entre les hommes et les femmes laissant ainsi leur siège vacant est proportionnée à l’objectif recherché par la loi et ne méconnaît pas les principes constitutionnels invoqués ;”

Jugement Tribunal d’Instance de VERSAILLES du 17 octobre 2017

En bref !

29/06/2020 + Avocat en Droit du Travail des Entreprises à Montigny-le-Bretonneux
Le cabinet d’avocats LMC Partenaires à Montigny-le-Bretonneux regroupe des avocats en droit du travail qui accompagnent les entreprises dans...
14/05/2020 + Collecte de données personnelles par les employeurs rappels de la CNIL
Dans la perspective du déconfinement suite à la crise sanitaire de coronavirus COVID-19, la CNIL rappelle quelques principes concernant la collecte...
11/05/2020 + Contrat de travail les impacts des mesures COVID-19
Les avocats du cabinet LMC Partenaires vous expliquent les impacts des dernières mesures liés à la crise sanitaire du coronavirus COVID-19, sur le...
06/05/2020 + Avocat Montigny-le-Bretonneux 78 – LMC Partenaires
Entreprises ou particuliers, vous recherchez un avocat à Montigny-le-Bretonneux commune de la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines, spécialisé...
05/05/2020 + Aides aux indépendants ou auto-entrepreneurs et COVID-19
Vous êtes indépendant ou auto-entrepreneur et votre activité est affectée par la crise sanitaire liée au coronavirus COVID-19. Des mesures ont été...
24/04/2015 - Clause de non-concurrence - Droit social
Clause de non-concurrence : un salarié dispensé de l'exécution de son préavis est en droit de prétendre dès son départ effectif de l'entreprise au...
15/04/2015 - Responsabilité du notaire et efficacité de son acte
Ni la déclaration d’ouverture du chantier ni l’existence d’une garantie financière d’achèvement ne dispensent le Notaire de...
15/04/2015 - Obligation de délivrance du vendeur d’un produit complexe
Le Vendeur d’un produit complexe, en l’espèce une machine-outil, s’est dispensé de la mettre en route. Il a manqué à son obligation...
07/04/2015 - Banque et Finances de l’Entreprise
Ne constitue pas une ouverture de crédit, une simple tolérance de la Banque. Ainsi, une banque qui laisse quelques mois fonctionner le compte de son...
07/04/2015 - Les créances de l’indivision entre époux divorcés naissent au prononcé du divorce
La créance d’un ex-époux au titre de l’occupation d’un immeuble indivis après le divorce par son ex-conjoint nait du fait de cette...
07/04/2015 - Contrats et clause pénale
Une clause d’un contrat de prestations de services qui prévoit qu’en cas de résiliation anticipée, le client doit payer...
29/03/2015 - Responsabilité du dirigeant pour insuffisance d’actif : déclaration de cessation de paiement
Le fait d’oublier d’effectuer une déclaration de cessation des paiements dans le délai légal, est susceptible de constituer une faute de...
29/03/2015 - Est-il licite de sonoriser un local de garde à vue pour obtenir des preuves ?
Au cours d’une mesure de garde à vue, le placement, durant des périodes de repos séparant les auditions, de deux personnes, retenues dans des...
25/03/2015 - Fichier national des interdits de gérer : publication du décret
La loi du 22 mars 2012 (2012-387) à créé le fichier national des interdits de gérer afin de lutter contre les fraudes, de prévenir la commission des...
25/03/2015 - Cautionnement disproportionné : portée de la décharge de la caution
La Cour de Cassation par arrêt de la Chambre Mixte du 2 février 2015 n°13.13.709, précise pour la première fois la portée de l’article L341-4...
18/03/2015 - Droit social
Un juge saisi d'un cumul de demandes d'indemnisation au titre de la discrimination et du harcèlement moral peut condamner l'employeur à verser...
18/03/2015 - Droit social
La Cour de cassation se prononce sur l'articulation de la rupture conventionnelle et du licenciement disciplinaire. Il en résulte les trois principes...
18/03/2015 - Droit social
Si elle résulte d'une simple négligence de l'employeur et non d'un refus de ce dernier, l'absence de visite médicale d'embauche ne justifie pas la...
11/03/2015 - Detournement par un salarié de données professsionnelles et abus de confiance
Un salarié avait capté sans autorisation un très grand nombre de fichiers numériques confidentiels au moyen de 13 clés USB (9824 fichiers) et de...
11/03/2015 - Attention aux clauses abusives dans les contrats de fournisseurs de services de réseaux sociaux
Le 7 novembre 2014, la Commission des Clauses Abusives, a émis une nouvelle recommandation concernant cette fois les contrats de service de...
COVID-19 ]
Accueil ] [ Le Cabinet ] [ Entreprises ] [ Particuliers ] [ Formations ] [ Honoraires ] [ Nos succès ] [ Actualités ] [ Contact ]
Accueil ]
LMC Partenaires
6 rue Jean-Pierre Timbaud
Immeuble Le Campus
78180 Montigny le Bretonneux
FRANCE
telephone formation IT+33 (0)1 30 21 18 92
contacter formateur par mailmail@lmcpartenaires.fr